Category Archives: grossesse

COMMENT ET POURQUOI ACCOMPAGNER LA GROSSESSE AVEC LA REFLEXOLOGIE

(depuis le désir d’enfant jusqu’à la sortie de la Maternité)

Si vous êtes de fidèles lecteurs ou simplement de passage sur ce blog, c’est que vous êtes convaincus de l’apport de cette merveilleuse pratique qu’est la Réflexologie. Pendant la grossesse, c’est moins connu, d’autant que la croyance populaire dit qu’il ne faudrait pas recevoir de séance de Réflexologie au cours de cette période.

Rétablissons la vérité et allons plus loin : une grossesse AVEC Réflexologie est un vrai plus pour Maman, pour Bébé, et même, j’ose le dire pour Papa et tout l’entourage puisque la future maman a plus de chances d’être épanouie, sereine, en un mot : heureuse.

1 – LA PRE-CONCEPTION

Nombreuses sont les femmes qui viennent me voir avec un désir de grossesse non satisfait, et son corollaire : stress et culpabilité. Ma première action sera de les détendre et les apaiser, et dans ce domaine l’efficacité de la Réflexologie n’est plus à démontrer. Tant sur le plan physique (la séance induit une sécrétion d’endorphines – morphine endogène – autrement appelées hormones du bonheur) que sur le plan psychique puisque pendant la séance les personnes peuvent verbaliser ce qui les contrarie.

Enfin, les zones réflexes stimulées par le(la) Réflexologue seront intelligemment choisies en fonction de la problématique.

Idéalement, il serait souhaitable que la future maman vienne faire des séances 6 mois avant de mettre en route une grossesse. Ainsi, nous pourrons aborder le mode de contraception éventuel et les meilleurs moyens de mettre le corps en conditions pour se préparer à la conception. Nous pourrons également repréciser le fonctionnement du cycle ovarien qui varie tellement d’une femme à l’autre. Il peut durer de 24 à 56 jours, cela n’a rien d’anormal, nous sommes simplement toutes différentes, encore faut-il le savoir. L’ovulation peut avoir lieu le 12ème jour comme le 18ème… Et redire que le jour de fertilité maximale n’est PAS le jour de l’ovulation !

Bref, la séance de Réflexologie dans la période précédant la grossesse est une vraie richesse pour la future maman. On pourra y parler Symptothermie (https://bit.ly/2HyASh7 ) pour celles que ça intéresse, je rappelle que ce mode de contraception naturelle est reconnue par l’OMS et a le même indice de PEARL que la pilule contraceptive. On pourra envisager et accompagner un sevrage tabagique. On traquera les perturbateurs endocriniens. On parlera des variations d’humeur au cours du cycle, qui sont aussi un bon indicateur du palier du cycle dans lequel on se trouve.

Le(la) Réflexologue travaillera à stimuler les hormones de la fertilité tout en favorisant la détoxification afin que l’organisme soit dans les meilleures dispositions pour accueillir une grossesse. On complètera par de la Relaxation ou une courte séance de méditation guidée.

Si la grossesse tarde à venir, et en dehors de toute anomalie anatomique ou physiologique, on cherchera le blocage (émotionnel ou autre) qui peut y faire barrage. Je rencontre parfois des explications aussi variées qu’une fausse-couche ou une Interruption Volontaire de Grossesse passées, que la présence d’une HSE (Hyper Sensibilité Electromagnétique) où l’on recommandera de débrancher son lit électrique si c’est le cas, ou d’éloigner les bornes WI-FI mais encore une attente trop forte quant au sexe de l’enfant ou une loyauté familiale…

2 – LA PMA (PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE) : STIMULATION OVARIENNE, INSEMINATION ARTIFICIELLE, FIV OU ICSI

Dans tous ces cas, je vois des femmes épuisées, physiquement et mentalement, bien avant même de savoir si « cette fois-ci, ça va marcher ». Et je ne peux m’empêcher de me dire que, même si mon souhait pour ces femmes est que leur démarche soit couronnée de succès, on ne se trouve pas dans la situation optimale pour mener une grossesse à terme dans de bonnes conditions.

C’est pourquoi, dans ce parcours semé d’embûches que représente la PMA, la Réflexologie se voudra très douce, relaxante, apaisante, en épargnant bien entendu les zones réflexes de la sphère génitale (c’est en tous cas, comme cela que je pratique) afin de ne pas interférer avec le traitement allopathique. Et l’on gardera un rythme de séances assez rapprochés pour accompagner la femme à chaque étape (avant : l’espoir, pendant : la tension, la concentration, après : la joie ou parfois la déception).

3 – LA GROSSESSE

  • 1er Trimestre

Je ne reçois pas les futures mamans pendant les 3 premiers mois de grossesse. Je sais que certains(es) de mes collègues le font avec de très bons résultats, y compris de grands noms de la Réflexologie mondiale. Mais, en ce qui me concerne, je laisse le corps faire son travail pendant ce 1er trimestre, d’autant plus si nous avons bien travaillé en amont avec la future maman. C’est parfois un peu frustrant pour elles et pour moi lorsque les femmes m’appellent pour m’annoncer la bonne nouvelle mais 3 mois c’est vite passé et je les retrouve ensuite avec grand bonheur.

Et je leur conseille souvent de m’envoyer le futur papa pendant ce temps, on ne soupçonne pas à quel point lui aussi accumule du stress dans cette aventure.

  • 2ème Trimestre

Dans un monde idéal, on ferait une séance de 30 mn par semaine jusqu’à l’accouchement mais cela n’étant pas toujours possible/facile, on privilégiera au moins une séance d’une heure par mois, voire toutes les 3 semaines. On n’allongera jamais la personne sur le dos afin d’éviter l’hypotension orthostatique mais on l’installera confortablement dans un fauteuil semi-incliné.

Le(la) Réflexologue pratiquera des techniques douces pour soutenir le système digestif, l’appareil ostéoarticulaire, aider à l’endormissement, maintenir une bonne oxygénation de l’organisme, drainer le système lymphatique, favoriser une bonne élimination rénale et bien entendu encouragera la détente.

Pendant la séance, si elle le souhaite, la future maman pourra exprimer ses craintes, ses douleurs, ses angoisses puisqu’on sait qu’une difficulté exprimée n’en est déjà presque plus une.

  • 3ème Trimestre

C’est presque déjà la fin du parcours et pourtant il reste encore 3 mois. Les femmes qui viennent me voir oscillent entre impatience d’avoir leur bébé, lassitude de la grossesse et appréhension de l’accouchement. Je les encourage toujours à profiter de l’instant, surtout si c’est une 1ère grossesse et la Réflexologie dans ce cas sera axée sur la relaxation et le lâcher-prise en priorité.

Mais il y a aussi les douleurs dorsales qui apparaissent, dues à la surcharge pondérale, la constipation (on est moins active, et sédentarité et transit font rarement bon ménage), les remontées acides (Bébé prend de la place, l’estomac est comprimé, le cardia ne ferme plus très bien), parfois des problèmes circulatoires (varices, hémorroïdes…), un diabète gestationnel, un masque de grossesse… Bref, ce dernier trimestre n’est pas toujours un long fleuve tranquille et la séance de Réflexologie est alors une véritable parenthèse enchantée. Si tout va bien (et cela arrive aussi heureusement) c’est un moment de calme où Maman et Bébé (oui, oui, il participe aussi) se détendent totalement.

4 – L’ACCOUCHEMENT

En France, le(la) Réflexologue reste à la porte du bloc obstétrical. Sachez qu’en Angleterre (ce n’est tout de même pas si loin), la parturiente peut demander à avoir à ses côtés son(sa) Réflexologue…

Lorsque la grossesse est à terme, et uniquement lorsqu’elle est à terme (soit 9 pleines lunes et 10 jours, ou 39 semaines après les dernières règles), la Réflexologie peut s’avérer très efficace pour accompagner le début du travail.

La Réflexologie permettra à la future maman de partir à la maternité avec un mental positif et un état nerveux approprié.

Un(e) bon(ne) Réflexologue n’interviendra en aucun cas sur des problèmes médicaux (pré-éclampsie, éclampsie, travail prématuré, placenta praevia ou abruptio etc). Il(elle) peut même exiger un accord écrit de l’obstétricien ou de la sage-femme en cas de doute. En ce qui me concerne, je n’interviens qu’avec des femmes dont j’ai suivi la grossesse, jamais à proximité du terme si je ne les connais pas.

5 – APRES L’ACCOUCHEMENT

La période dite « post-natale » ou « puerpérale » va de l’accouchement jusqu’à 6/8 semaines après. L’utérus met 10 jours à reprendre sa place initiale, c’est une période de grands chamboulements pour la jeune maman à tous points de vue (hormonal, anatomique, émotionnel…).

Il faudrait pouvoir faire une séance de Réflexologie dans les 3 jours qui suivent l’accouchement, ce qui permettrait d’optimiser ses effets. Le (la)Réflexologue peut se déplacer à la maternité et être accueilli(e) dans la chambre de la maman, l’équipe soignante ne s’y oppose jamais sauf raison médicale grave.

La jeune maman a souvent envie de raconter le déroulement de son accouchement, c’est extrêmement positif psychologiquement de la laisser s’exprimer à ce sujet, et de l’écouter. Physiquement, la Réflexologie va aider le corps à retrouver un équilibre et un métabolisme normal. Elle peut également favoriser la lactation en cas d’allaitement.

Après le retour à la maison, si maman arrive à laisser bébé à un proche 1 heure ou 2, le fait de s’extraire du tourbillon quotidien pour une séance de Réflexologie est particulièrement bénéfique. Certaines viennent aussi avec bébé paisiblement endormi dans son cosi, d’autres encore lui donnent le sein pendant la séance, tout est possible.

////////////////////////////////////////////////////////////////

J’espère que cet article vous aura donné envie de tester la Réflexologie si vous avez un désir d’enfant ou si une grossesse est en route. J’espère aussi qu’il vous aura démontré combien cette approche complémentaire peut être efficace et salutaire pendant cette grande aventure qui consiste à donner la vie. Et toujours avec respect, bienveillance et connaissance, c’est ainsi que je le conçois…

NOTA : Je n’ai pas abordé les huiles essentielles, ces trésors de la nature que j’affectionne tant. Pendant la grossesse, je ne les utilise pas, je ne prends ainsi aucun risque, mes mains et une huile végétale neutre seront déjà d’une grande efficacité.

Pas d’Huile Essentielle pendant la grossesse

Comme toujours, j’attends vos commentaires ci-dessous…