Category Archives: Magnésium

Comment la Réflexologie peut être intégrée au protocole de soin de la Fibromyalgie

C’est un récent commentaire sur le Blog qui m’a donné envie de rédiger un article sur la Fibromyalgie, tant il est vrai que les malades autant que la communauté médicale au sens large sont démunis face à cette pathologie, et tant il a été vérifié que la Réflexologie peut être d’une grande efficacité.

Définition

Pour les novices, Fibromyalgie peut se décomposer en « Fibro » (pour fibre, fibrose), myo (muscle) et algie (douleur). Il s’agit d’une maladie caractérisée par des douleurs musculo-squelettiques diffuses et chroniques, accompagnées d’une grande fatigue et d’une très mauvaise qualité de sommeil.

Pendant de longues années, la Fibromyalgie était considérée comme une maladie relevant de la psychiatrie, parce qu’on y trouvait aucune explication « médicale », et ce n’est qu’en 1992 qu’elle fût reconnue par l’OMS.

Le portrait-robot de la personne atteinte de Fibromyalgie est une femme de moins de 60 ans habitante du département du Nord, elle est perfectionniste, stressée, hyperactive (source carenity.com). Les fibromyalgiques représentent 2 à 5 % de la population française avec une tendance à la hausse.

Prise en Charge Allopathique

Aujourd’hui, on remarque chez les fibromyalgiques :

  • Un niveau accru de substance P dans la moelle épinière (pour le mécanisme de la douleur, relire l’article sur ce blog http://reflexologieetpratiquesnaturelles.com/la-reflexologie/gestion-de-la-douleur-et-reflexologie-plantaire/#comment-3660), jusqu’à 3 fois plus élevé que la normale
  • Un faible niveau de Débit Sanguin Cérébral dans la région thalamique, où se trouvent les récepteurs de la douleur
  • De faibles niveaux de sérotonine et de tryptophane
  • Des facteurs génétiques prédisposants,
  • Des erreurs d’interprétation dans le cerveau provoquant une allodynie (douleur provoquée par un stimulus normalement indolore, exemple : la caresse d’une plume sur la peau)

On sait donc diagnostiquer  la maladie, c’est un grand pas, mais on ne sait pas encore en venir à bout et les fibromyalgiques doivent apprendre à gérer leurs douleurs, à défaut de les voir disparaitre totalement.

Classiquement, les médecins proposent :

  • Des antalgiques
  • Des anti-inflammatoires
  • Des antidépresseurs
  • Des anxiolytiques
  • Des myorelaxants
  • Des somnifères

Le souci de la prise en charge allopathique des douleurs Fibromyalgiques réside dans son relatif manque d’efficacité. Bien entendu, il N’EST PAS QUESTION D’ARRETER son traitement mais le médecin lui-même le dit parfois : « on est  démunis face à cette pathologie, notre arsenal thérapeutique n’est pas suffisant, les douleurs sont résistantes ». Les malades se tournent donc vers des approches complémentaires.

Apport de la Réflexologie

La Réflexologie étant une approche holistique, on considérera la personne sous différents angles :

  • Le Physique : en tout premier lieu, prendre en compte les douleurs, et les personnes se trouvent très souvent apaisées, soulagées, après la séance.
  • L’hygiène de vie :
    • comme on sait que le froid aggrave les symptômes, on expliquera quels bénéfices tirer des bains chauds avec des huiles essentielles
    • pour lutter contre l’hypo-sommeil extrêmement délétère chez les Fibromyalgiques, on conseillera du Magnésium marin et de la Griffonia
    • pour contrer la fatigabilité, on mettra en place de la Rhodiola le matin (relire à ce sujet l’article que j’avais fait sur la Rhodiola http://reflexologieetpratiquesnaturelles.com/?s=RHODIOLA)
    • on conseillera une réforme alimentaire sous forme d’une alimentation hypo toxique (éviction du lait de vache et du gluten, pas d’édulcorant, le moins de polluants et de pesticides possible, pas de plats préparés)
    • évidemment, on luttera contre toute forme d’addiction, à commencer par le tabagisme
    • on recommandera une ou plusieurs activité(s) physique(s) adaptée(s)
  • L’émotionnel :
    • on cherchera en verbalisant avec la personne, durant la séance, ce qui a pu éventuellement être somatisé au travers de cette pathologie. Pour qui s’intéresse au sens des maladies, il n’est pas rare de découvrir qu’un choc psychologique ou un conflit mal vécu a pu mener au déclenchement de cette difficulté de santé.
    • on conseillera des lectures et des outils pour aller mieux afin de devenir acteur de son mieux-être et non plus rester victime de son mal-être


sourire

Avec tout çà : moins de douleurs, une meilleure hygiène de vie, un meilleur moral, c’est presque trop beau non ?

C’est pourtant possible avec la Réflexologie, pour peu qu’on s’en donne la peine et qu’on essaye… Bien entendu, les seules actions du praticien ne feront pas tout mais malade et praticien ensemble peuvent faire des merveilles, faites passer le mot…

 

 

Si vous avez envie, laissez-moi un commentaire si-dessous, cela me ferait plaisir…

 

 

MAGNifique MAGNésium

Magnésium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voulais absolument écrire à propos du Magnésium. En effet, il est celui que je conseille le plus en complément des séances, je lui reconnais un grand nombre de qualités et une formidable efficacité, et je vais vous dire pourquoi.

Rappel

Nous connaissons tous le Magnésium, cet oligo-élément, devrais-je dire « macro-élément » puisqu’il est présent à hauteur de 20 mg environ dans l’organisme, essentiellement dans les os, les cellules, les dents, le foie et les tissus mous. Il a un rôle comme cofacteur dans plus de 300 réactions enzymatiques : métabolisme du glucose, des lipides, réplication des cellules, synthèse de l’ADN et de l’ARN, synthèse de l’ATP etc. mais aussi, et c’est là que je vais insister : la transmission musculaire de l’influx nerveux.

En effet, l’influx nerveux circule de neurones en neurones par l’intermédiaire des synapses grâce à des neurotransmetteurs (l’acétylcholine, l’adrénaline, la noradrénaline, la dopamine, la sérotonine, l’histamine et autres), ces neurotransmetteurs étant synthétisés grâce au Magnésium :

La Circulation de l'Influx Nerveux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous visualisez sur ce schéma comment les neurotransmetteurs permettent à l’influx nerveux de passer d’un neurone à l’autre, or notre organisme a besoin de magnésium pour synthétiser ces substances. Il est donc aisé de comprendre qu’en cas de carence en magnésium, l’influx nerveux circule mal. On pourrait dire pour simplifier que sa transmission se fait pas à-coups plutôt que de manière fluide.

Les symptômes d’une carence

On risque alors de constater des symptômes liés à l’hyperexcitabilité musculaire que sont :

–          Crampes

–          Paupière qui saute

–          Jambes sans repos (dont on a coutume de dire qu’il s’agit plutôt d’un symptôme féminin mais les messieurs qui agitent les jambes sans cesse lorsqu’ils sont assis à une table ou sur une chaise réfléchiront à la possible origine de cette nervosité)

–          Tremblements

–          Hyperactivité

–          Spasmophilie

(Evidemment, tous ces symptômes ne sont pas présents en même temps et heureusement…)

Et l’on pourra y ajouter aussi :

–          Les insomnies

–          Le bruxisme (grincement de dents la nuit)

–          Le stress, la nervosité, l’irritabilité

–          Les ralentissements du transit

–          Et d’autres…

En effet, comment trouver le sommeil si la sérotonine et la mélatonine (qui ne sont autres que des neuromédiateurs) ne sont pas véhiculés correctement, ou bien comment relâcher son sphincter anal, ou encore comment ne pas serrer les dents en dormant, comment se relaxer ?

En d’autres termes, on ne risque jamais rien à essayer la « Solution Magnésium » (titre de l’excellent ouvrage du Dr MOUSAIN-BOSC sur ce sujet, en lien ici) lorsqu’on souffre de l’un ou l’autre de ces maux.

Et les risques de surdosage me direz-vous ?

Il n’y en a pratiquement pas, et ce pour 2 raisons :

1 – nous ne stockons pas le magnésium, le surplus est éliminé par les urines (sauf en cas d’insuffisance rénale, cas dans lequel il faut absolument éviter la supplémentation).

2 – nous sommes presque tous carencés, l’étude SU.VI.MAX diligentée sur 13500 adultes volontaires entre 1994 et 2003 sous la direction du Professeur HERCBERG, Directeur de recherche à l’INSERM, a montré que plus de 75 % de la population avaient des apports inférieurs aux besoins nutritionnels recommandés.

 Quel magnésium choisir ?

Il existe de nombreuses formes de magnésium d’origine naturelle en particulier le MAGNESIUM MARIN qui provient de l’eau de mer. Le fait que ce magnésium soit associé à d’autres minéraux et oligo-éléments provenant d’algues comme le lithotamne ou de mollusques marins comme la chair de l’huitre riche en taurine (un acide aminé qui facilite l’entrée du magnésium dans les cellules) en fait un supplément de choix. De plus, il est totalement biodisponible (contrairement au Magnésium de synthèse souvent prescrit par la médecine conventionnelle), ne provoque pas de désordres intestinaux (au contraire du Chlorure de Magnésium par exemple), il est toujours associé à de la vitamine B6 qui renforce son absorption.

Attention au Sel de Nigari (qui contient plus de 80 % de Chlorure de Magnésium) qui est trop acidifiant pour l’organisme… Ce produit est bon marché, contient de nombreux oligoéléments et minéraux, mais pour compenser l’acidité qu’il provoque, l’organisme va puiser dans ses réserves de bases (alcalines) que sont les dents, les os etc. provoquant ainsi une fuite de magnésium, d’où exactement l’inverse de ce que nous recherchons.

 Où trouver du Magnésium dans l’alimentation ?

Cacao en poudre non sucré

Chocolat à 70 % non sucré

Céréales complètes

Légumineuses

Amandes, noisettes, noix

Bananes

Avocats

Maïs

Fruits de Mer

Sarrazin

Légumes à Feuilles Vertes

Fruits

Epices

Poisson

Sons (blé, riz, avoine)

Graines (courges, tournesol, sésame, lin, cumin, coriandre…)

Olives

Fruits secs

Fromages à pâte cuite

Eau de boisson

Les résultats ?

Ils sont probants. Je ne compte plus les personnes qui se sentent apaisés avec une simple supplémentation ponctuelle en Magnésium : de l’adolescent qui peinait à trouver le sommeil au salarié stressé, en passant par la jeune fille spasmophile et la dame en proie à des urgences urinaires inexpliquées. Bien entendu, vous adapterez la quantité et la durée de la cure à vos besoins et si nécessaire, vous vous ferez conseiller. Mais vous ne regretterez surement pas d’avoir essayé.

Bien entendu, n’hésitez pas à me contacter afin que je vous aiguille quant au choix de votre magnésium marin et commentez ci-dessous si le coeur vous en dit…

 

 

 

Boosté par WP-Avalanche