La Mastication (ou Le Secret d’une Digestion Réussie)

Les personnes qui viennent me voir en Réflexologie me parlent souvent de leurs difficultés digestives : remontées acides, lourdeurs gastriques, ballonnements, problèmes de transit etc. Selon les cas, le tube digestif semble concerné dans toute sa longueur. Invariablement, je demande : « Est-ce que vous prenez le temps de manger tranquillement ? Est-ce que vous mâchez bien ? » et régulièrement on me répond : « Non, pas assez… ». En effet, on avale un repas sur un coin de bureau ou devant la télévision distillant des informations optimistes, on court, on se nourrit sans réfléchir à ce que l’on ingurgite.

 

Il est pourtant ESSENTIEL de prendre le temps de manger et surtout de bien mastiquer, sinon on s’expose à toutes sortes de symptômes cités plus haut. Parce que les papilles n’auront pas le temps d’informer le cerveau qui organise la digestion, l’assimilation et l’élimination si nous avalons trop rapidement. En effet, le cerveau agit comme un « scanner » en analysant les aliments afin de prévoir la sécrétion des sucs gastriques, en calculant la quantité de sels minéraux, enzymes, vitamines, lipides, glucides, protides, amidons et sucres. Rappelons-nous aussi que c’est sous la langue que les oligoéléments sont le mieux absorbés.

En avalant sans mâcher, on risque également le surpoids parce que l’appétit ne sera pas coupé au niveau de la bouche mais lorsque l’estomac sera plein, donc trop tard. En effet, la satiété ne dépend absolument pas de la quantité que nous mangeons mais de la façon dont nous mangeons. Il est possible de maigrir en mangeant moins, sans avoir faim, grâce à une meilleure mastication. De même, il est bien difficile de perdre du poids, même en réformant son alimentation, si on avale sans mâcher.  Je suis toujours effarée de savoir qu’aucun régime amaigrissant ne fait de place à la mastication…

France GUILLAIN dans son livre « Mastiquer, c’est la santé » explique que «  le manque de mastication est probablement l’un des plus grands défauts alimentaires dans les pays développés ». Notre estomac est incapable de broyer et pulvériser les aliments donc, si nous avalons sans mâcher suffisamment, les aliments y stagnent et fermentent durant des heures entrainant des remontées, des aigreurs ou excès d’acidité. Et le même phénomène se produit dans l’intestin grêle (il ne faut pas avoir fait de grandes études pour comprendre que la paroi extrafine de nos intestins ne supporte pas les végétaux en grosses mollécules mal dégrossies et non digérées) puis dans le colon, et l’on se plaint de lourdeurs, de ballonnements, de spasmes, de météorisme.  De plus, tout ce qui est  mal broyé risque d’être éliminé sans que l’organisme n’ait pu en tirer profit. Quel dommage de faire des combinaisons alimentaires intelligentes et d’acheter des aliments de qualité pour ne pas en profiter… Si en plus, on considère le fait que notre tube digestif est tapissé de neurones producteurs de neurotransmetteurs similaires à ceux produits par le cerveau, on comprend à quel point la digestion est importante pour le bienêtre émotionnel et comment une mauvaise assimilation peut rejaillir sur l’équilibre psychique.

 

Et puis, pensons aussi à notre système immunitaire qui doit être informé de ce qui pénètre dans notre organisme. Et c’est dans la bouche que notre cerveau détecte, reconnait et identifie les molécules qui composent nos aliments… Si on lui en laisse le temps ! A ce sujet, le test de leucocytose digestive est éloquent. Il consiste à mesurer les leucocytes dans le sang avant et après le repas. Ceux-ci augmentent de façon variable selon le mode de cuisson et d’assaisonnement des aliments consommés. Ce test illustre la façon dont notre système immunitaire réagit à l’entrée dans notre organisme d’agents potentiellement pathogènes, pourvu qu’on lui permette de le faire.

Bref, vous l’aurez compris, il faut mâcher…

Apprenons donc à nos enfants à mastiquer, et ne les pressons pas sans cesse. Il vaut mieux qu’ils mangent moins en ayant bien maché, que beaucoup goulument. La mastication est spontanée, naturelle, innée, elle se perd avec l’éducation et le rythme de vie. Je connais des établissements scolaires où tout est calculé pour que le repas soit ingurgité en 20 minutes chrono, quelle hérésie ! Et ce sont souvent les mêmes restaurants scolaires dans lesquels on vous parle de menu bio et de lutte contre l’obésité… Tant que nous y sommes, asseyons nous à table avec nos enfants, montrons leur l’exemple, faisons des repas un moment de convivialité. J’entends des parents se plaindre de ce que leur enfant ne déjeune pas le matin et lorsque je leur demande ce qu’eux-mêmes prennent au petit déjeuner, ils me répondent souvent : « oh, moi je bois juste une tasse de café debout dans la salle de bain »…  Sans commentaire…

Bien entendu, si ces conseils ne suffisaient pas, offrez vous des séances de Réflexologie qui, en alliant détente et conseils naturopathiques, sauront vous aider à retrouver une digestion confortable. Et puisque le temps des vacances est là, profitez-en pour vous « entraîner » et revenez à la rentrée avec une digestion prête à attaquer la nouvelle année… en mastiquant.

BELLES VACANCES !

(Je suis toujours preneuse de vos commentaires concernant ce blog et cet article, n’hésitez donc pas)

Facebook Comments

6 comments on “La Mastication (ou Le Secret d’une Digestion Réussie)

  1. Très intéressant!
    La plupart de nos problèmes ont des causes simples que l’on a désappris à identifier.
    A force de tout compliquer et de sur-médicamenter, on a perdu la faculté d’écouter son corps…

    Merci pour cet article salvateur.

    • Contente que cet article vous ait plu. A bientôt sur le blog ou au Cabinet si vous êtes champardennaise…

  2. Bonsoir Emmanuelle,

    Merci à vous pour cet article, ce soir je dormirai moins bête. Je n’imaginais pas qu’une simple pratique pouvait améliorer la digestion de nos repas.

    A bientôt.

    • Merci Michael, je viens par ailleurs de demander votre guide sur la vitamine B12, a mon tour d’apprendre des choses…

  3. bonjour
    très intéressant votre sujet. j’aurai une question. cela fait des années qu eje ne prends pas le temps de mastiquer, comment se réhabituer ou simplment changer son comportement? est ce qu epar l’hypnose, on pourrait avoir un résultat concluant?
    merci d’avance
    Laurent

    • Pourquoi pas Laurent, c’est une piste… C’est possible aussi d’y arriver à force de volonté, comme d’arrêter de se ronger les ongles ou de croiser les jambes. C’est un travail de longue haleine mais chaque bouchée gagnée est une pierre à l’édifice. A bientôt sur le blog,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Boosté par WP-Avalanche