Le Dentifrice, autopsie d’un empoisonneur

C’est ma récente participation à un séminaire sur la dentisterie holistique qui m’a donné envie de vous parler du dentifrice. Je vous entends déjà dire derrière votre écran d’ordinateur : « Quel rapport entre la Réflexologie et la dentisterie ??? » et bien détrompez-vous, une dent pas ou mal soignée peut engendrer des douleurs à distance, des problèmes de posture (par délatéralisation de la mastication), des problèmes d’ATM (Articulation Temporo Mandibulaire). Un matériau utilisé en bouche peut entrainer des intolérances, un foyer infectieux bucco dentaire peut rejaillir plus loin dans l’organisme. C’était donc la raison de mon intérêt pour ce sujet, pour être toujours mieux à même d’aider les personnes qui viennent me consulter en Réflexologie. Et c’est donc à cette occasion que j’ai pris connaissance de la composition du dentifrice, cette substance que nous nous mettons quotidiennement dans la bouche.

Ainsi donc, un dentifrice comprend en moyenne une dizaine d’ingrédients que je vous propose de détailler (attention, enfilez votre blouse de chimiste) :

Des agents humectants

Vous l’aurez deviné, ils ont pour rôle de conférer à la pâte sa fluidité et éviter son durcissement. On y trouve

  • Le Sorbitol : à la fois  humidifiant et épaississant. Déconseillé en cas de grossesse ou d’allaitement
  • Le Glycérol : ayant meilleur goût que le Sorbitol, il le remplace souvent. On le trouve dans de nombreux produits cosmétiques mais c’est aussi un des principaux composants de la nitroglycérine (explosif) et du propylene-glycol (anti-gel)

Des agents polissants

Pas pour apprendre la politesse aux dents non, pour éliminer la plaque dentaire, le tartre et les éventuelles tâches et colorations.  Ici, on aura

  • La Silice
  • Le Bicarbonate de Soude
  • Du Polyethylène ou du Pyrophosphate de Calcium issus de la pétrochimie

Des agents moussants

Aussi appelés tensioactifs, ils aident au lavage des dents et dégraissent.

  • Dans cette catégorie, le grand gagnant est le Lauryl Sulfate de Sodium : il n’est plus utilisé dans les savons et shampoing car trop agressif et desséchant pour la peau, mais encore dans les lavage-auto, les liquides vaisselles, les lessives… et les dentifrices ! S’il vous donne des aphtes, ce n’est pas étonnant.

Des épaississants

Pour donner de la consistance à la pâte, issus des végétaux pour la plupart.

  • Cellulose
  • Carraghénates
  • Alginates

Du Fluor

Officiellement pour renforcer l’émail et prévenir la carie dentaire. Si l’on en croit les statistiques de l’OMS, le Fluor ne serait pas utile, il serait même dangereux pour la santé. Mais  comme il est très volatile, après quelques minutes, il n’y a plus du tout de Fluor dans le dentifrice. Voici donc  une jolie escroquerie commerciale lorsqu’on vend du dentifrice au Fluor.

Des Antibactériens, antimicrobiens, antiseptiques

  • Ici, c’est le Triclosan qui remporte la palme. Il s’agit d’un composant organochloré susceptible de produire du chloroforme avec le chlore libre présent dans l’eau du robinet, il est cancérigène et perturbateur endocrinien, susceptible de produire une résistance bactérienne aux antibiotiques, bioaccumulable (on en trouve dans l’eau des lacs et des rivières et dans les urines, le sang et le lait maternel).
  • La Chlorhexidine : fortement antibactérienne, elle a l’avantage d’agir longtemps sur les dents et la muqueuse buccale sans pénétrer dans le corps, mais l’usage continu de produits contenant de la chlorhexidine pendant de longues périodes peut tacher les dents, particulièrement sur les restaurations dentaires à base de silicates ou de résines. L’usage prolongé peut aussi altérer le goût.

Des conservateurs

Qui ont pour but d’éviter la prolifération microbienne et la contamination du produit.

  • C’est le domaine des Paraben, entièrement issus de la pétrochimie, dont je ne vous ferai pas l’affront de vous faire le portrait. Tout le monde connait leur toxicité. Mais leur usage ne présente aucun intérêt,  les pâtes dentifrice sont déjà gorgées d’antibactériens, pourquoi y ajouter un conservateur ?

Des agents colorants

 

  • Du Dioxyde de Titane pour la blancheur de la pâte. Les toxicologues craignent qu’il ne traverse les barrières biologiques et vienne s’accumuler dans le cytoplasme cellulaire.
  • Des colorants pour diverses couleurs, certaines très « flashy » sont loin d’être existantes dans la nature.

Des arômes

 

  • Des agents sucrants (saccharine, aspartame, xylitol) : étonnant quand on sait que le sucre est plutôt nocif pour l’hygiène bucco-dentaire
  • Des arômes de pommes ou de bonbons pour les enfants (sans commentaire) : jusqu’à  5 ans, ils absorbent 40 % du dentifrice, avec toutes les bons ingrédients qu’il contient
  • Des essences de menthe ou autres plantes

Voilà, si comme moi à la lecture de cette longue liste de produits, vous êtes écœurés de ce que l’on met sur sa brosse à dents quotidiennement, dans une démarche de soin et de santé bucco-dentaire qui plus est, revoyez la liste des ingrédients contenus dans votre dentifrice.

Méfiez vous aussi des dentifrices fabriqués à l’étranger qui peuvent contenir des composants interdits (rappelez vous du scandale du dentifrice chinois il y a quelques années).

Et ne cédez pas aux sirènes des dentifrices dits « bio », vendus à prix d’or en grande surface. La Vademecum Bio, pour ne citer qu’un exemple, contient entres autres :

  • du Sodium Fluoride à hauteur de 0.32 % quand la concentration maximum autorisée en France est de 0.15 % (interdit au Canada, ndlr)
  • du Sulfate de Sodium utilisé par l’industrie comme détergent, dans le traitement de la pâte à papier, le dégivrage des vitres, le nettoyage des moquettes

Totalement Bio, comme on peut le constater, et vendu 45 % plus cher (comparaison faite par mes soins dans une grande enseigne : 3.28 € le tube contre 2.24 € la même marque non Bio).

J’ai donc littéralement « épluché » les listes d’ingrédients des produits dits « bio » ou naturels. Je ne conseille pas les dentifrices Dr Hauschka qui contiennent du Dioxyde de Titane, du Sorbitol, de l’Acide Citrique. Je trouve décevant que les dentifrices Lavera contiennent du Xylitol (et des colorants dans le gel pour enfants). Même chose pour Melvita et Argiletz. Même le dentifrice ayurvédique au Meswak contient du Sorbitol et du sodium hydroxyde (autrement dit de la Soude). Les dentifrices Cattier de la gamme Dentargil et Dentolis semblent exempts d’ingrédients nocifs ou issus de la pétrochimie, à vérifier toutefois. Lisez attentivement les étiquettes. Seuls, les dentifrices Weleda sont conçus uniquement à base de plantes, d’huiles essentielles et de poudres minérales naturelles, qui permettent de nettoyer efficacement les dents et de lutter contre la plaque dentaire responsable des caries tout en préservant les tissus gingivaux. Vous pouvez visiter leur site http://www.weleda.fr/ qui n’est pas un site marchand  et acheter votre dentifrice en magasins bio ou sur le net.

S’il ne vous viendrait pas à l’idée de vous frictionner les gencives avec de l’antigel, de vous brosser les dents avec du liquide vaisselle ou de donner à vos enfants des perturbateurs endocriniens qui les rendront peut être stériles, souvenez vous que la muqueuse buccale est 2 fois plus perméable que la peau, que malgré le rinçage il n’est pas exclu que nous avalions un peu du produit et que la bouche est l’entrée de notre tube digestif. Et faites vôtre le proverbe espagnol qui dit « Faites attention à vos dents plus qu’à vos diamants »…

Comme toujours, si cet article vous a plu ou si vous avez des remarques, vous me ferez grand plaisir en laissant un commentaire ci-dessous.

Facebook Comments

41 comments on “Le Dentifrice, autopsie d’un empoisonneur

  1. eh bien :-(( ça fait peur…merci pour cet article très intéressant. Malheureusement il n’y a pas que le dentifrice qui regorge de subtances chimiques de ce genre…c’est le pouvoir commercial et de l’argent qui prend le dessus ! je ne parle même pas des conséquences financières que cela engendre pour la prise en charge des maladies à long terme !!!

    • Et oui Navivien, mais nous nous informons de plus en plus et nous devenons acteurs de notre santé, heureusement… Merci pour votre commentaire et votre intérêt 🙂

  2. Bonjour Emmanuelle, merci pour cet article. Oui effectivement ça fait peur et si on fait une « autopsie » de tous les produits qu’on utilise au quotidien, ils se retrouveraient tous à la poubelle 🙂 Pour ce qui est blanchiment des dents, moi j’écrase des fraises et je me brosse les dents avec. Je fais ça une fois tous les deux jours, il paraît que ça fonctionne. Vous avez une petite idée la dessus??

    • Bonjour et merci pour votre commentaire. En ce qui concerne les fraises, je préfère les manger ; ) et utiliser de la poudre de zéolithe qui en plus ne raye pas l’émail et a un pouvoir désinfectant. Il suffit d’humidifier sa brosse a dents, de la tremper dans le pot de poudre et d’ajouter ensuite le dentifrice dessus. Pendant le brossage, la zéolithe se mêle au dentifrice, effet garanti !

  3. Bonjour a tous!
    Personnellement j’ai ete sensibilisee a cela depuis environ un an et je me suis tournee vers le gel dentifrice Weleda qui est je trouve extraordinaire. Comme j’ai une parodontose et zero sous (!) je ne peux pas me soigner meme si je travaille et que j’ai une mutuelle car les soins ne sont pas rembourses. Alors ce dentifrice gel de Weleda en soi formidable peut faire office de support aux Huiles Essentielles et je rajoute une fois par jour une goutte de HE de Tea Tree bio. Je connais une personne qui elle met du Saro car le tea tree n’agissait pas sur les bacteries de sa parodontose et le saro complete le tea tree deja tres large spectre. Bien sur au depart il faut vraiment s’accrocher aux rideaux pour le gout mais apres une semaine on s’habitue. Blancheur des dents assuree – desinfection – anti inflammatoire – gout de fraicheur incroyable (apres rincage effrene!!!) plus de mauvaise haleine le matin car stope la proliferation des bacteries bien sur etc… En plus je ne sais pas si c’est le fait d’absorber le tea tree par la gencive mais je ne tombe plus malade du tout. Grippe rhume gastro etc adieu!
    Attention j’attire votre attention sur le fait que les dentifrices salins corrodent les couronnes dentaires car le sel attaque le metal et j’ai une amie qui ne jurait que par les dentifrices salins qui a eu des problemes epouvantables a cause de cela. A l’inerieur des couronnes metalliques artaquees par le sel ses racines de dents avaient ramollies et on n’a pas publes recuperer on lui a TOUT arrache.
    Dernier « truc » contre les parodontoses notamment mais pour des gencives saines il a ete determines par des universitaires canadiens que l’huile d’oeuf etait miraculeuse… Alors pour les courageux faites bouillir une centaine d’oeufs durs et pressez les pour en extraire de l’huile mais bon courage il faut vraiment etre muscle…
    Voila j’espere que je vous ai ete utile.
    A tous bonne sante.
    Flo

    • Bonjour Flo et un grand merci pour votre commentaire « fleuve » : )
      Votre contribution sera très utile aux internautes qui consulteront le blog, j’en suis certaine. Je partage votre expérience sur l’huile de Tea Tree qui est un trésor de bienfaits. Pour l’huile d’oeufs, je suis moins enthousiaste.
      A bientôt sur le blog, Emmanuelle

  4. Oh la la ! Je savais déjà pour le sorbitol et je me doutais que ça ne devait pas être le seul produit nocif vu la longue liste d’ingrédients mais je ne m’attendais quand même pas à tout ça… À croire que ne pas se laver les dents deviendrait moins dangereux que se laver les dents à base des dentifrices vendus en grande surface ^^
    Je ne comprends pas pourquoi il n’y a aucune réaction de la part des chercheurs. On vit dans une société qui n’agit plus, on sait que c’est mauvais pour la santé et pourtant on continue d’acheter 🙁
    Merci pour cet article enrichissant.

    • Il y aura bien un moment où cela deviendra une préoccupation des pouvoirs de santé publique mais pour l’instant il y a sans doute plus grave… C’est pourquoi, il faut s’informer et être curieux…
      Merci de votre commentaire, continuez à vous brosser les dents tout de même 😉

    • Arrivée sur cette page par hasard, en cherchant des infos sur le sorbitol, je suis dépitée.
      Le mal est partout; dans quel monde vit-on….? Je n’arrive tjs pas à comprendre qu’on laisse faire ça! A tous les niveaux d’ailleurs, alimentation, santé, cosmétique, etc…
      J’hallucine de voir qu’on nous prend pour des jambons avec de pseudo produits Bio! Moi qui pensait que les normes en la matières étaient strictes. Encore une fois, elles sont toujours arrangeantes pour celui qui recherche le profit.
      Quoi qu’il en soit, merci pour cet article riche en infos utiles.
      PS : Je vais me coucher, après m’être lavé les dents – dois-je le regretter?? 😉

      • Ne soyez pas trop fâchée, et continuez de vous brosser les dents 😉 mais c’est bien de s’informer parce que comme dit l’adage : un homme averti en vaut 2
        Merci de votre commentaire et à bientôt sur le blog

  5. Merci pour toutes ces informations . J’ai des problèmes d’allergies dans la bouche . Linalole, acrylate, hydroxyde de benzoile ,.. On mes changes mes courones et amalgames . J ‘ai remarqué que certains dentifrices me faisait réagir plus .Je vais essayer le weleda.

    • En effet, certaines personnes plus sensibles que d’autres développent des intolérances à ces produits. Essayez, un peu étonnant au début parce que faiblement moussant mais on s’habitue vite. Merci pour votre commentaire

    • pouvez vous me raconter comment ont été otés vos amalgames par le chirurgien dentiste ? avec le protocole en vigueur masque, aeration, etc,, les précautions d’usage,, car les amalgames anciens etaient fait de mercure… et il ya danger d’avaler les vapeurs de mercure lors des abstractions de ces amalgames;merci !!!

      • Bonjour, je n’ai pas fait retiré d’amalgames… Je ne peux donc pas vous raconter l’expérience…

  6. La saccharine et l’aspartame ne sont pas des sucres, mais ont un pouvoir sucrant, d’où leur utilisation en tant qu’arômes. Ce qui m’étonne c’est qu’on se soucie du goût sucré que pourrait avoir notre dentifrice.

    • En effet, ce ne sont pas des sucres, c’est la raison pour laquelle je les qualifie « d’agents sucrants ». Étonnant cette appétence pour le goût sucré, beaucoup d’entres nous ne veulent que des produits doux et au bon goût, en oubliant leur objet et leur finalité.

  7. « Tout est poison, rien n’est poison : c’est la dose qui fait le poison » Paracelse
    A quelle dose/concentration retrouve-t-on ces substances? voilà la question qu’il faut se poser avant de juger de leur effet sur l’organisme.

    Et n’oublions pas que la nature ne nous donne pas que des produits bons pour la santé. Bio et naturel peut être, meilleur que l’artificiel? Pas toujours.

    • Merci de votre commentaire qui fait avancer le débat, Lilou. Tout à fait d’accord avec Paracelse, c’est ce que je me dis quand exceptionnellement je mange un poulet rôti de batterie ou que je le démaquille avec un coton bien blanchi au chlore.
      Mais à mon sens, il n’en va pas de même avec le dentifrice… En effet, les plus sérieux d’entre nous l’utilisent 3 fois par jour 365 fois par an. Alors à ce rythme même une dose infinitésimale de lave glace ou de shampoing à moquette ne doit pas être inoffensive pour les muqueuses et l’état général.
      Et que dire de nos petits qui l’avalent copieusement ?
      Quant à « l’artificiel » qui serait meilleur que le bio et le naturel, je n’ai pas d’exemple en tête, mais je vous promets d’y réfléchir.
      A bientôt sur ce blog

  8. 100%100 raison …!

    J’ai bien un dentifrice :Vademecum Bio ……. avec ces 32% de fluorure de sodium !
    J’ai vérifié !

    J’opte définitivement pour l’huile essentielle de Menthe poivrée et bicarbonate ou argile blanche 1à2 fois /semaine car finalement ce qui importe c’est le brossage ! Non ?
    Et j’envoie votre article de ce pas à ma fille pour sa fille !!!!!
    Bien cordialement
    Christiane

    • Et oui, terrible ce marketing… Vous avez raison, ce qui compte c’est le brossage et aussi l’assainissement, et les moyens naturels ne manquent pas. Et puis quand on part en voyage, rien ne nous empêche de glisser un tube dans notre valise, pour quelques jours…

    • Bonjour,

      J’utilise Vademecum Bio depuis plusieurs années et j’en suis très contente même si je m’aperçois en cherchant bien que tous les ingrédients ne sont pas mentionnés sur le tube ! La liste est bien plus longue ici : http://www.bio-etc.fr/2009/12/13/dentifrice-vademecum-bio-reserve-aux-adultes/

      Toutefois Christiane Zambardi, le fluorure de sodium y est présent à 0.32 ù et non 32 % ! Heureusement !

      • Merci Snakel de rétablir la vérité et bravo pour votre vigilance, rien ne vous échappe…

  9. Bonjour,
    Le dentifrice Weleda se trouve dans un tube en aluminium. Ce n’est pas dangereux ça? Je suis à la recherche d’un dentifrice pour moi et pour mes enfants qui soit non toxique mais aussi qui nettoie 🙂 Ça existe?
    Cordialement,
    Sébastien

  10. Je tenais juste à préciser que le xylitol est le seul édulcorant naturel connu qui soit vraiment bénéfique pour l’hygiène, car contrairement au sorbitol, il ne se transforme pas en acide lactique (qui attaque les dents). De plus, il permet de remonter le pH du produit et donc de limiter l’acidification de la bouche, ce qui empêche les bactéries de se développer.
    En gros, vive le xylitol dans les produits dentaires !

    • Merci pour votre expertise Aurélie, on sent la chimiste qui sommeille en vous. Le xylitol est d’origine naturelle en effet puisque issu de l’écorce de bouleau ou autres végétaux (la façon dont il est extrait l’est moins, naturelle… Mais c’est un autre sujet). Cependant, je ne sais pas si j’irai jusqu’à dire « vive la présence de Xylitol » mais merci d’ouvrir le débat 🙂

      • Bonjour,
        Article intéressant !
        Naturel ou pas en soit ça n’a aucune importance. Par contre le xylitol permet en effet de diminuer le processus carieux (car assimilé par les bactéries mais pas métabolisé, donc pas transformé en acide, donc pas de caries ! En plus (donc) ça rends les bactéries « lourdes » et moins efficaces et tout ça sans les tuer !).
        Intéressant à savoir pour le sorbitol, si je suis arrivé ici, c’est parce que ma mère viens de rapporter un dentifrice dont l’objectif est de se montrer très très naturel tout ça tout ça avec pleins d’arguments tous plus ou moins bidons, il y avait de l’acide citrique dedans ^^
        L’OMS qui n’est pas pour une utilisation du fluor dans les dentifrices ? Je me trompe peut etre mais ça m’étonnerais très fortement, c’est quand même un moyen vachement efficace pour réduire l’apparition de caries et ça c’est pas un secret on le sait depuis belle lurette ! (tout en ayant un risque très limité pour la santé : fluoroses si vous vous faite des cul-secs de dentifrice tous les soirs pendant des années), cf rapport bénéfice/risque.

        Cordialement

        • Merci Lucas de votre lecture et de votre commentaire si argumenté, cela fait plaisir.

          Ce documentaire devrait faire avancer votre réflexion sur le fluor…
          Cordialement,

  11. Bonjour,
    Votre article est très intéressant et je suis en train de me renseigner sur le dentifrice de Cattier en particulier DENTARGILE et lorsque je lis la composition et que je compare à votre article, je reste un peu dubitative quant à sa composition « saine »… Voyez par vous même…..

    Aqua, sorbitol, anthemis nobilis, kaolin, glycerin, sodium lauryl sulfate, carragenenn, benzyl alcohol, titanium dioxide, sodium chloride, citrus limonum, usnea barbata, citric acid.

    J’attends impatiemment d’avoir votre avis.

    • Vous avez raison Flo, on ne sait plus à quel saint se vouer, ou plutôt à qui confier son hygiène… Oublions aussi le Dentargil…

  12. Merci pour ce très bon article, bien documenté et bien écrit. Merci aussi aux commentateurs qui apportent des précisions ou relatent des expériences personnelles. (Ne doutez jamais qu’un groupe de citoyens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En effet, ce sont les seuls qui l’aient jamais fait. Margaret Mead)

    • Merci également pour vos compliments. Jolie citation…

  13. Bonjour Emmanuelle,
    Merci pour cet article.
    Les dentifrices Weleda contiennent du magnésium aluminium silicate. Cette substance presente-t-elle toutes les garanties de non-toxicité ?

    • Bonjour Marc,
      Je ne peux que vous rapporter une indication datant de 2009 trouvée sur le site « Que Choisir » : « Le magnésium aluminium silicate fait partie des silicates d’aluminium, chimiquement inertes et qui n’ont rien à voir avec les chlorhydrates d’aluminium, qui eux sont problématiques.
      Les oxydes, hydroxydes et silicates d’aluminium (qui font par ailleurs partie de la composition des argiles, naturellement présents sur terre) sont autorisés par les différents cahiers des charges en cosmétique bio, car chimiquement inertes. Ce qui n »est pas le cas des composés d’aluminium-chlorures, d’où l’importance de faire la distinction. »
      Je ne suis pas assez experte pour vous en dire plus…
      Merci de votre intérêt et de votre lecture en tous cas,

      • Merci beaucoup pour votre réponse, très claire, Emmanuelle.

  14. Bonjour,
    Je tiens particulièrement à vous remerciez pour votre article , en effet celui ci m’a particulièrement amusée et me fait prendre conscience que c’est à nous la relève de la dentisterie française , d’informer et de sensibilisés le publique quand aux produit que nous vous demandons d’utiliser, afin qu’il n’y ai pas de méprise, et de déformation comme ici.
    En effet étant diplomer de pharmacie et de dentaire, ce double cursus me permet affirmer qu’il y a une raison valable à la présence de ces composés !
    En effet comme la majorité des produit cosmétiques , ils peuvent être remplacés par des produits naturels, mais n’oublions pas que certain produit ont été fabriqué dans le But de ne pas engendrer la déforestation, ni l’extinction d’espèce.
    Pour ce qui est des comparaisons, bravo ! Mais j’ose espéré que votre recherche a été un peu plus poussée, et que vous avez juste oublier par mégarde, de préciser que les dérivés nitrés (dont la nitroglycérine fait parti), sont des composes des medicalents pour empêcher les crises cardiaques (ex: trinitrine) .
    Bonne journée à vous.

    • Cher Futur Dentiste,
      A mon tour d’être amusée par votre commentaire que je publie sans correction des fautes d’orthographe, c’est encore plus amusant…
      Heureusement que vous êtes là pour redresser la méprise et la déformation. Continuez à oser espérer que mes recherches soient un peu plus poussées, et à corriger ce que j’oublie par mégarde.

  15. J’utilise le dentifrice Cattier qui ne contient pas de cochonneries, le normal à un goût correct mais j’ai les dents qui jaunissaient avec… j’ai donc pris le Cattier « effet blanchissant » je n’ai plus les dents jaunes mais je trouve qu’il a un goût de vomi au bout d’une minute. Il va falloir choisir entre se brosser les dents au vomi et avoir les dents blanches (ceci dit mon haleine ne sent pas le vomi) ou se brosser les dents à la menthe et avoir les dents jaunes.

    Le weleda a t’il un goût correct? J’entend par la qui ne donne pas ma nausée quand on se brosse les dents même si le goût est étrange.

    • Chère Lisa,
      Je me suis permise de couper le début de votre commentaire afin de ne pas polémiquer avec d’autres moins constructifs que le vôtre. Il me semble que le blog doit rester un endroit d’échanges positifs. Mais merci pour votre contribution fort sensée.
      En ce qui concerne le Weleda, je ne l’utilise pas depuis un moment mais je n’ai pas souvenir d’un mauvais goût (Cela dit, c’est tellement subjectif)… Dans mon souvenir, il a goût « normal » pour ce qui concerne la menthe ou le calendula, le salin est plus spécial pour moi…

  16. Bonjour,

    je me permets de renvoyer mon message car il y a quelques jours il n’est pas passé, peut-être était-il trop long.

    Je m’étonne que votre évaluation du Vademecum Bio soit si mauvaise car il est très bien noté dans le dernier « 60 millions de consommateurs », qui ne note aucun produit nocif.

    À qui se fier, votre analyse ou celle de « 60 millions » ?

    Merci pour votre réponse et votre blog.

    Marc

    • Bonjour Marc et merci pour votre lecture,
      Cet article date déjà de 2012, je pense que les fabricants ont réagi depuis. Vous avez raison de m’alerter, il faut que je remette cet article à jour, apportons notre crédit à 60 Millions de Consommateurs. Cependant, beaucoup d’informations de mon article restent valables. A chacun de se tenir informé et de lire les étiquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Boosté par WP-Avalanche